Pleasure Park inspiré de Tom of Finland

Voici une belle vidéo très plaisante à regarder remplie de sympas twinks pour ceux qui les aiment ! Pleasure Park fait appel à l’hédonisme, à l’amour libre, au vivre et laisser vivre et au sexe que l’on peut avoir lorsque jeune et insouciant et que la vie vous sourie !

Réalisée par Matt Lambert pour Mennetwork.com (Men.com), en collaboration avec la Tom of Finland Foundation, cette scène met en vedette les affriolants 

River Wilson, Tannor Reed, Sean Ford, Joey Mills, Tako et Angel Rivera. Basé sur les orgies dessinées par l’artiste gai d’avant-garde Tom of Finland, de son vrai nom Touko Valio Laaksonen (1920-1991), cet épisode nous met en contact avec une joyeuse bande de twinks qui s’amusent au «Pleasure Park».

D’abord, on se met tout nu et on s’agace l’un l’autre et ensuite on joue à qui peut être assez agile et flexible pour se sucer soi-même ! Oui, oui ! Certains y parviennent plus facilement que d’autres à se lécher le bout de la queue devant l’admiration des autres dont le membre est déjà bien dur…

Mais voici que le jour ensoleillé cède sa place à la nuit, grisés par la volupté des corps qui se touchent et qui se côtoient ainsi lascivement, ces twinks abandonnent toutes leurs inhibitions – comme si qu’il leur en restait encore – pour embarquer dans une orgie où les bouches, les queues et les culs s’entremêlent. 

Assouvissant leurs pulsions et leurs désirs charnels, ces magnifiques twinks répondent à la question : «Que ferais-tu si la fin du monde était pour demain ?». «Je voudrais qu’on m’attache, qu’on m’utilise, qu’on me fourre […]», de répondre l’appétissant Sean Ford avec ses petites lèvres rosées ! Et ses petits copains l’ont, bien sûr, entendu et l’ont satisfait de plusieurs manières jusqu’à ce que chacun d’entre eux orgasme à coups de grosses giclées de crème de twink bien fraîche ! 

Par contre, pour ceux qui aiment du Men.com plus corsé auquel on est habitué, ceux-ci trouveront peut-être le temps long, mais il faut avoir la patience d’attendre que le jour fasse place à la nuit… Tout simplement. 

Mise en ligne le 13 mars dernier, cette scène semblait quasi prémonitoire de cette «catastrophe» qui nous pendait au bout du nez avec cette pandémie du coronavirus et la fameuse question «Que ferais-tu si la fin du monde était pour demain ?». En tout cas, tant mieux pour nous, on voit bien ce que ces twinks feraient ! C’est bon de fantasmer un peu…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici