Raw Workloads
Raw Workloads

RAW WORKLOADS

Hot House

Réalisé par Trenton Ducati

Avec Arad Winwin, Cazden Hunter, JJ Knight, Nic Sahara, Zander Lane, Pierce Paris, Aston Springs, Sean Duran et Blaze Austin. 

Raw Workloads rappelle un peu Raw Construction de Raging Stallion Studios puisque ces deux films sont bareback (sans capotes) avec des gars virils qui baisent assez hard. Si les gabarits sont plus diversifiés ici que dans Raw Construction, avec certains hommes plus minces et même presque twinks (Zander Lane) et d’autres plus bâtis et musclés (Sean Duran, Arad Winwin ou encore JJ Knight), l’action, elle, est assez costaude et les enculades sont énergiques. 

Une remise, une cour, un garage, un entrepôt, tous les lieux sont bons pour ces travailleurs d’arrêter le boulot et de baiser leurs partenaires pour une raison ou pour une autre. On a droit ici à cinq épisodes de baises parfois intenses et torrides entre ces mecs avides de sexe : on suce un peu et on fourre beaucoup et on pine encore jusqu’à ce que le jus éclabousse comme dans la scène entre Sean Duran et Blaze Austin dans laquelle Sean recherche une clé USB compromettante. Blaze est prêt à la lui rendre mais à condition que Sean lui fasse goûter à ce qu’il y a de si pervers sur cette clé là. Sean ne tardera pas en enfourcher le mignon Blaze qui se donne tout entier au gros mâle tatoué et poilu qu’est Sean. Blaze finira par jouir à grands jets de sperme qui revole sur sa poitrine. Si vous pensez que c’est excitant, attendez de voir les quatre autres scènes… Bon d’accord, elles ne sont pas toutes aussi bandantes, mais elles valent chacune le détour et le coup d’œil !  

RAW WORKLOADS

Acteurs



Cross Fuck – Hot House Video

Dirty Work – Hot House Entertainment

Hot House fait dans le bareback !

L’acteur Chris Bines accusé de délit

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici