Session au studio de photos

Dans Fiction ou érection, Histoires de cul

Au début de l’été, je me suis inscrit à un cours de photographie ayant pour objectif de nous apprendre les rudiments des prises de vues en studio et les subtilités de l’éclairage. Nous sommes une petite dizaine à suivre ce cours, dispensé par Christian, un photographe professionnel qui avait aménagé le dernier étage d’un immeuble de l’avenue Mont-Royal en studio personnel. La pièce est fermée à l’exception de petites fenêtres et nous sentons tous rapidement la chaleur du soleil frappant la couverture en zinc couplée aux différents spots d’éclairage disposés un peu partout dans la pièce. 

Le cours se déroule dans une ambiance bon enfant, et nous jouons tour à tour le rôle de modèle ou de photographe, tout le monde est satisfait à l’issue de l’après-midi. Mon 25e anniversaire approchant, je souhaite demander à Christian quelques conseils pour me faire offrir un peu de matériel et reste donc discuter avec lui alors que les autres participants nous quittent un à un.

Christian à environ 55 ans. Il est grand, mince et est doté d’une belle chevelure blanche qui lui donne un air de dandy bronzé. Il est très posé dans ses actes et ses paroles et volontiers charmeur. Ses explications sont limpides et il me propose même d’essayer le matériel qu’il me conseille puisqu’il l’a sur place. Je reste donc 15 minutes supplémentaires dans la chaleur du studio, à réaliser des prises de vues.

Lorsque je lui rends le matériel, je suis en sueur et Christian me le fait remarquer en souriant. Il me précise qu’il habite dans une autre partie du studio et me propose de prendre une douche. Je sens bien son approche un peu maladroite, mais comme je suis dégoulinant de sueur et écrasé de chaleur, j’accepte volontiers.

Son appartement se résume en une immense pièce sans mur. Une cuisine dans un coin avec une table en bois avec des tabourets. Sur les murs sont disposées de nombreuses bibliothèques bien garnies de livres et d’objets divers. En plein milieu de la pièce trône un immense lit d’un blanc immaculé. Dans un autre coin est disposé une douche à dont la cabine est formée de plaques de verre complètement transparentes. Devant mon interrogation sur cette configuration particulière et peu intime, Christian me rassure et me dit qu’en 30 ans de photographie, il a eu l’occasion de voir des centaines de corps dénudés et que je n’avais pas de pudeur à avoir. Il me dit de prendre ma douche tranquillement pendant qu’il me prépare un café.

Je me déshabille donc et rentre dans ce cube vitré. L’eau s’écoule au-dessus de ma tête depuis un large pommeau rectangulaire et m’arrose comme une fine pluie. Je profite de la fraicheur de l’eau et me délasse en fermant un instant les yeux. Rafraichi, je coupe l’eau et attrape un tube de gel douche et entreprends de me laver le corps. Une douce odeur d’agrumes embaume mes narines comme je me savonne. J’entends Christian m’avertir que le café est prêt. Je tourne la tête pour lui répondre, mais mes mots restent bloqués dans ma bouche alors que je tourne la tête. Je le vois à travers la vitre de la douche. Il sirote tranquillement son café, en me détaillant avec insistance. Nos regards se croisent et se soutiennent. Aucun de nous ne parle. Pendant quelques secondes qui me semblent une éternité, nous sommes silencieux, moi nu et plein de mousse sous la douche, lui assis sur un tabouret un café à la main, à nous regarder droit dans les yeux. Mon esprit se trouble et je sens mon sexe réagir malgré moi. 

Je vois très nettement le regard de Christian descendre vers mon entrejambe, s’arrêter un instant, et remonter se planter dans le mien. Un sourire se dessine sur son visage. Mon érection s’intensifie et je suis maintenant complètement dur. Je suis gêné et vais pour me retourner quand je vois Christian, sans un mot, se lever et se diriger d’un pas décidé sous la douche, en ôtant ses vêtements. Nous n’échangeons pas un mot, alors qu’il entre dans la cabine, nu, et se colle à moi pour m’embrasser langoureusement.

Il ouvre l’eau qui nous arrose alors que nous nous embrassons. Christian est très doux et fait partir toute la mousse qui était sur mon corps en me caressant. Je fais de même et passe mes mains dans son dos et sur ses fesses, alors que nos langues dansent dans nos bouches. Il glisse une main entre nous deux et entame une lente masturbation qui me fait gémir de plaisir. Ses mouvements sont lents, amples et réguliers. Il m’embrasse dans le cou alors que je caresse sa tête. 

Sa bouche descend vers mes tétons qu’il agace de sa langue. Il se met sur les genoux et prends mon sexe en bouche. Je ne peux retenir un soupir de plaisir alors que je sens la chaleur de sa gorge autour de mon membre. L’une de ses mains me masturbe lentement et l’autre attrape mes boules pour les caresser. Sa bouche est au niveau de mon gland et sa langue me lèche le frein. Je me sens rapidement monter au ciel, mais Christian s’arrête pour me lécher les testicules. 

Une de ses mains s’insinue entre mes fesses et me caresse la raie. Il s’humidifie le pouce avant de le faire lentement rentrer dans mon anus. Son autre main parcourt mon torse et sa langue lèche toute la surface de mon sexe. Je ferme les yeux et me penche en arrière pour prendre appui sur le mur et profiter de sa fellation. Il enfonce entièrement mon sexe au fond de sa gorge, je sens son nez appuyer sur mon pubis. Dans cette position, il va et vient alors que je sens son pouce tourner dans mon anus. Il le ressort et le remplace par 2 de ses doigts sur lesquels il a placé un peu de gel douche avant de les enfoncer au plus profond de moi. Il ressort mon sexe de sa bouche et accélère sa masturbation. Le plaisir continue de monter en moi et je l’encourage en caressant ses cheveux. Sa langue retourne lécher mon frein et je me sens atteindre le point de non-retour. Je le préviens dans un souffle et il fait redescendre sa langue sur mes boules, en accélérant encore sa masturbation. 

C’est trop pour moi et dans un râle, j’éjacule à profusion sur les vitres de la cabine, le sol et le dos de Christian. Il ralentit lentement sa masturbation et se lève pour me soutenir alors que mes jambes tremblent et que je perds l’équilibre. Il se colle à moi et m’embrasse.

Lorsqu’il se recule pour me regarder, il voit le trouble dans mon regard. Après cette jouissance, ma libido a chuté d’un coup, et je me sens honteux d’être nu dans une cabine de douche, avec un homme plus âgé que mon père et qui vient de me faire jouir avec sa bouche. Avec un grand calme et une grande assurance, il me dit de ne pas m’en faire, que c’est normal et me propose de sortir de la douche pour boire mon café.

J’attrape une serviette, me sèche et la noue autour de ma taille avant de me diriger, un peu penaud, vers la table, où la tasse encore fumante m’attend et m’assois sur un tabouret. Christian s’est lui aussi séché, mais est resté nu. Il s’assoit à côté de moi et me tend le café. Je le remercie et bois une gorgée. 

Attentionné et ne voulant pas me brusquer, Christian me rassure sur ce qu’il s’est passé. Il m’explique que lui aussi à sa libido qui lui joue des tours après la jouissance, mais qu’avec le temps, il a appris à gérer et accepter cette phase de redescente. Nous discutons quelques minutes le temps de boire tranquillement, et il me propose alors de feuilleter un de ses portfolios.

Son préféré, me précise-t-il. Je prends le livre qu’il me tend et le pose sur la table. Christian reste debout derrière moi. Je sens la chaleur son corps à proximité de mon dos. Dès les premières images, je comprends pourquoi ce folio est son préféré.

Je vois défiler sous mes yeux des corps masculins nus, photographiés en noir et blanc.

La lumière rasante met en valeurs ombres et lumières et je suis assez impressionné du talent de mon hôte. Les modèles sont variés, des jeunes éphèbes à la limite de l’androgyne, aux athlètes à l’imposante musculature, en passant par des personnes très obèses, tous les types de physique sont représentés. Au fur et à mesure des pages que je tourne, les poses des modèles se font plus lascives, puis les modèles apparaissent à plusieurs, corps mêlés. Je vois ensuite devant moi des modèles en érection ou en train de se masturber. Sur la page suivante, deux jeunes hommes très fins s’embrassent en se caressant mutuellement. Puis c’est une sodomie suggérée par un jeu d’ombres et de lumière, bien que je me doute que les modèles n’ont pas du simuler. Ses photos sont de plus en plus pornographiques, mais la maîtrise technique du photographe fait qu’elles ne semblent jamais vulgaires.

Je sens derrière moi Christian se rapprocher. Je sens contre mon épaule une bosse dure, que j’identifie rapidement comme étant son sexe. Ma réaction ne se fait pas attendre, et je sens mon membre reprendre de la vigueur. Sournoisement, mon gland a pointé le bout de son nez, entre les pans de la serviette. Christian le remarque aussitôt et me le fait remarquer. Je ferme le livre et me retourne sur le tabouret. 

Le sexe de Christian est à quelques centimètres de mon visage. Long et fin, comme son propriétaire, avec un gland rosé et de belles boules bien pendantes. Je reste quelques secondes sans bouger, sans parler. Christian ne parle pas non plus et ne bouge pas. Il est expérimenté, il sait que j’en ai envie. Il attend patiemment que je fasse de moi-même le premier pas. Lentement je m’approche et le prends en bouche. Je vais et viens en lui caressant les boules. Je remarque pour la première fois que Christian n’a aucun poil, que ce soit sur le torse, ou autour du sexe, ce que je trouve délicieux. Ma langue part alors à la découverte de toutes ces surfaces offertes. Je lèche ses boules douces et le prends en bouche au maximum. De sa main, il me caresse les cheveux et m’indique le rythme à suivre. Il gémit et apprécie la caresse. Il me relève et me prends par la main, pour m’accompagner jusqu’à son lit.

Il m’allonge sur le dos et se couche sur moi pour m’embrasser. Ses mains parcourent mon corps et je me laisse aller entre ses bras. Il redescend pour me reprendre en bouche, comme pour raviver une vigueur qui ne m’avait pas quitté depuis l’instant où j’ai pu le gouter. 

Puis il se tourne et se place à côté de moi, tête-bêche. Il reprend mon sexe en bouche et je fais de même. Par mimétisme, je reproduis tous les mouvements qu’il fait. De la gorge profonde, au léger suçotement, Christian me montre toutes ses techniques. Avec mon orgasme précédent, j’ai néanmoins un avantage du point de vue de la résistance et au bout de quelques minutes de ce traitement commun, il m’arrête et m’annonçant qu’il n’a pas l’intention de jouir de cette manière. Il me propose alors de me masser le dos, ce que j’accepte volontiers.

Je me place au milieu du lit, sur le ventre. Christian me chevauche et m’embrasse tendrement dans le cou, avant de placer un peu d’huile de massage entre mes omoplates.

Ses mains sont divines, et je me laisse aller à son massage. Il me masse les épaules, redescend le long de ma colonne et pétrit mes fesses avec conviction. Alors qu’il reverse de l’huile, quelques gouttes tombent entre mes fesses. Tout en continuant de me masser, Christian se recule légèrement. Je sens parfaitement son membre frotter le long de ma raie et la badigeonner d’huile. Son massage au niveau de mon dos est une douce caresse. 

En même temps, le mouvement de son bassin entretien son excitation et lubrifie mon anus. il décide de reverser de l’huile cette fois directement entre mes fesses et continue ses mouvements. D’un changement de position, je sens son gland se positionner à mon entrée. Christian se frotte et pousse légèrement, afin que de l’huile me pénètre et me prépare. Les deux doigts qu’il avait utilisés lors de la douche avaient déjà fait de l’effet et ma résistance était diminuée. Il utilise son sexe pour récupérer un peu plus d’huile et je l’entends ouvrir un emballage de préservatif. Une fois en place, il fait entrer en moi les premiers centimètres de son sexe d’une poussée ferme.

Je ne ressens aucune douleur grâce à sa préparation. Christian reste en place un instant tout en continuant à me masser le dos. Puis d’un mouvement ample, il entre entièrement. Je ne peux retenir un râle en sentant son membre me pénétrer. Christian gémit également et se penche pour m’embrasser dans le cou. Il est complètement allongé sur moi et commence de lents mouvements de va et viens. Il prend soin, à chaque fois, de bien revenir à fond et je sens son pubis frotter contre mes fesses. Il attrape mes mains et j’ai l’impression qu’il me fait l’amour plutôt qu’il ne me baise.

Pendant de longues et délicieuses minutes, il me prend ainsi, à grands mouvements réguliers. Il recule un peu et me fait me redresser pour que je mette à quatre pattes. À genou derrière moi, il continue sa pénétration, en accélérant le mouvement. Il m’attrape par les épaules pour que je me redresse et me maintien dos contre son torse alors qu’il me prend. L’une de ses mains descend sur mon sexe et il me branle. Sa main va au même rythme que son bassin et je suis au paradis entre ses bras.

Malheureusement, Christian me demande de changer de position, car celle-ci lui fait mal aux jambes. Il m’allonge sur le dos, au bord du lit et vient se placer devant moi. Il m’attrape sous les genoux et ramène mes jambes contre ma poitrine. Il replace son gland à mon entrée et pénètre d’une poussée franche. Son rythme accélère encore et je l’observe fermer les yeux et balancer sa tête en arrière. Sa jouissance est proche et j’essaie de contracter mes fesses pour le libérer de cette douce torture. Il sort de moi, jette son condom et attrape nos deux sexes collés entre ses mains. Il se badigeonne d’huile et les fait aller et venir en coulissant sur nos peaux. Je sens distinctement les palpitations de son sexe lorsqu’il jouit en gémissant. Je vois son sperme sortir en une longue coulée et participer à la lubrification de la masturbation. Cette vision m’excite et je jouis également entre ses mains.

Christian ralentit son mouvement et vient se coucher contre moi. Nous sombrons tous deux dans un sommeil réparateur.

 

 

Vous pouvez aussi lire!

The Sacred Band of Thebes Part 2 : qui sera le meilleur guerrier ?

Après avoir lancé la première partie le 23 novembre dernier, le fameux Vendredi Noir, Men.com mettra en ligne la partie 2 de

Read More...

Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas !

On entend cette expression assez souvent pour décrire la vie délurée des gens qui y font une visite. Tablant

Read More...

La double pénétration d’Alessio !

Les amateurs à la fois de baises hard et de bareback (sexe sans capotes) seront choyés ici avec cette

Read More...

LAISSEZ UNE RÉPONSE:

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu

Avertissement !

«Vous entrez dans une zone réservée aux personnes adultes de plus de 18 ans. Les pages de cette zone contiennent des images et des textes s'adressant uniquement à un public adulte averti. Si vous êtes âgés de moins de 18 ans ou si la vision et/ou la lecture de documents à caractère sexuel entre hommes vous déplait, ne rentrez pas dans cette zone et cliquez sur« NON ».

En cliquant sur « OUI », vous confirmez être âgé de plus de 18 ans et être conscient d’entrer dans une zone adulte. Vous acceptez les conditions suivantes :

- Je n’accède pas à ces pages depuis un pays qui interdit la présentation de documents à caractère sexuel ou homosexuel.
- Je ne dévoilerai pas le contenu de ce site à une personne mineure ou à une personne majeure non consentante. - Je consulte ce site depuis mon propre domicile et pour mon usage strictement personnel.
- Je ne considère pas que ce matériel puisse être offensant.
- Je ne pourrai, en aucun cas, poursuivre l'éditeur ou l'hébergeur de ce site ni les personnes ayant participé à la réalisation de ce site pour quelque raison d'ordre moral que ce soit.
- Je n'entre pas sur ce site avec l'intention de nuire.
- Je n'utiliserai, ne copierai ni ne transmettrai de quelque manière que ce soit le matériel contenu sur ce site et protégé par les lois du droit d'auteur et de la propriété intellectuelle.
- Je suis parfaitement conscient que si l'une au moins de ces conditions ne me convient pas et que j'entre malgré tout sur le site, je ne pourrai pas poursuivre l'éditeur du site pour quelque raison que ce soit.