Gun Show - Raging Stallion Studios
Gun Show - Raging Stallion Studios
Gun Show - Raging Stallion Studios
Gun Show – Raging Stallion Studios

Gun Show

Raging Stallion Studios

Réalisé par Steve Cruz

Avec Bruno Bernal, Rikk York, Michael Roman, Sean Duran, Jaxton Wheeler, Pierce Paris, Tristan Jaxx, Daymin Voss et Julian Knowles.

 

Avec Gun Show, Steve Cruz verse dans la satire d’une Amérique en plein questionnement. D’un côté, les partisans de Donald Trump d’une Amérique presque blanche et qui véhicule les valeurs du droit au port d’armes et, de l’autre, ceux qui sont plus ouverts à l’immigration et pour un certain contrôle des armes à feu. Tout est traité ici, par contre, de manière sexuelle. Gun Show, pour ceux qui ne le savent pas, fait référence à ces «salons» d’armes comme il y en a des centaines à chaque année dans les États où des propriétaires viennent vendre et échanger leurs fusils, pistolets, etc. comme si que c’était des tartes ou des cup cakes… On a même les casquettes rouges «Make America Great Again» pour faire plus réaliste !

Steve Cruz a choisi toute une belle brochette d’hommes bien faits. Bon, si vous n’aimez pas des gars baraqués, poilus, barbus et tatoués à l’air macho, alors ce n’est pas pour vous ! Cruz nous a concocté un film de près de 2h30 avec cinq scènes alléchantes. Le tout débute avec le trio de Roman, Paris et Bernal. Roman et Paris s’amènent au kiosque de Bruno Bernal qu’ils soupçonnent d’être Mexicain. Paris commence même à chanter «construisez le mur» malgré que Bernal leur dit qu’il est plutôt brésilien… Les trois se retirent dans un local de nettoyage où Bernal suce les deux autres avant que ceux-ci l’enculent avec énergie et que tous les trois viennent à grosses gouttes ! Mais Bernal leur réserve une surprise en partant avec leur linge ! Dans une autre scène, Jaxx vient se procurer une arme pour sa protection, mais il ne connaît rien. C’est Voss qui va lui expliquer comment ça fonctionne dans un duo entre le romantisme et le sexe pur. Jaxton Wheeler et Sean Duran arrivent bandés comme des étalons au salon. Duran vient distribuer des dépliants sur le 2nd Amendement de la constitution (donnant droit de porter des armes) et essaie de convaincre Rikk York que leurs valeurs sont attaquées. Duran finira par piner l’autre dans un coin du salon. Knowles surprend Wheeler en train de se masturber devant un mur d’armes semi-automatiques. Mais Knowles apprécient ce qu’il voit et débute une séance de suçage. Knowles se fera prendre sur une table par Wheeler qui enfonce sa pine profondément dans le cul de l’autre. Ouf ! Oui, c’était un très beau salon d’armes, celles qui sont cachées dans les pantalons de ces amateurs !

Offert sur : www.RagingStallion.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici