Cinéma et décloisonnement du porno

Dans Acteurs porno, Films de cul, Photos
Marcel Schlutt

Le décloisonnement du porno

Depuis longtemps, les réalisateurs cherchent à décloisonner le sexe cantonné au porno et à l’intégrer dans le grand cinéma. Certains ont peut-être en mémoire, Johan (1976) de Philippe Vallois, où les scènes de sexe n’étaient pas coupées. Plus récemment, L’inconnu du lac (2013) d’Alain Guiraudie et, où les deux comédiens principaux, Pierre Deladonchamps et Christophe Paou baisent sans que rien ne soit caché pour le spectacteur. Enfin, tout dernièrement, Théo et Hugo dans le même bateau (2016) d’Olivier Martineau et Jacques Ducastel qui s’ouvre par une longue scène de sexe dans le sous-sol d’un bar entre les deux personnages principaux du film qui sont des comédiens mais qui ne viennent pas du X.

Dans les années soixante-dix, de nombreux réalisateurs ont voulu briser cette frontière en inscrivant les scènes de sexe dans un scénario ou encore en proposant des scénarios où les scènes de sexe complètes feraient partie intégrales du film. Il ne s’agissait d’un enrobage avec une trame narrative tissant des liens entre les scènes de baise. De nombreuses productions pornos ont utilisé ce procédé avec plus ou moins de réussite pour mettre un peu de réalisme dans des aventures sexuelles souvent improbables en dehors de l’écran.

Si la nudité des acteurs – même célèbres – n’est plus exceptionnelle, surtout de dos, le nu frontal reste encore discret, rapide, sans que la caméra n’insiste. Et les scènes de sexe sont simulées, et les organes génitaux occultés pour ne pas choquer. Même si cela rend les scènes moins crédibles. Qui baise encore sous les couvertures comme c’est encore le cas dans la plupart des productions ?

Les tentatives sont là, mais elles ne touchent qu’un public confidentiel et peuvent encore et toujours provoquer des scandales, comme l’usage du beurre dans Le dernier tango à Paris, dans la scène de sexe assez sage entre Marlon Brandon et Ornella Mutti. Mais les réalisateurs, voire les réalisatrices, comme Catherine Breillat avec Romance, à intégrer dans leur scénario des scènes de sexe non simulées, et parfois dans leur entièreté.

Deux films en un

Marcel Schlutt
Marcel Schlutt

Il y a quelques années, un film allemand était projeté dans les festivals de films LGBTQ sous le titre Locked Up (2004). L’histoire d’un jeune homme emprisonné et qui tombe amoureux d’un Afro-américain condamné pour trafic de drogues. Au fil de cet amour naissant en milieu carcéral, le couple est confronté aux brutalités, viols des autres prisonniers. Tout le film est un hommage à l’auteur français Jean Genet qui a génialement décrit le désir, l’amour, et la violence des univers carcéraux. Or, il existe une version porno de Locked Up. Les scènes de cul esquissées dans la version présentées dans les festivals sont alors montrées changeant d’ailleurs un peu l’histoire. Ainsi, une scène où un jeune prisonnier est abusé et violé dans le film grand public, devient une scène sado-maso où l’abusé est totalement consentant et en redemande. Marcel Schlutt, qui incarne le personnage principal est un acteur allemand qui joue dans des séries télévision conventionnelles, et présentateur à la télé, gérant une carrière dans laquelle il intègre des films pornos.

À venir
(des maisons de production de porno gaie s’essaie au cinéma plus grand public).

Vous pouvez aussi lire!

The Sacred Band of Thebes Part 2 : qui sera le meilleur guerrier ?

Après avoir lancé la première partie le 23 novembre dernier, le fameux Vendredi Noir, Men.com mettra en ligne la partie 2 de

Read More...

Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas !

On entend cette expression assez souvent pour décrire la vie délurée des gens qui y font une visite. Tablant

Read More...

La double pénétration d’Alessio !

Les amateurs à la fois de baises hard et de bareback (sexe sans capotes) seront choyés ici avec cette

Read More...

LAISSEZ UNE RÉPONSE:

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu

Avertissement !

«Vous entrez dans une zone réservée aux personnes adultes de plus de 18 ans. Les pages de cette zone contiennent des images et des textes s'adressant uniquement à un public adulte averti. Si vous êtes âgés de moins de 18 ans ou si la vision et/ou la lecture de documents à caractère sexuel entre hommes vous déplait, ne rentrez pas dans cette zone et cliquez sur« NON ».

En cliquant sur « OUI », vous confirmez être âgé de plus de 18 ans et être conscient d’entrer dans une zone adulte. Vous acceptez les conditions suivantes :

- Je n’accède pas à ces pages depuis un pays qui interdit la présentation de documents à caractère sexuel ou homosexuel.
- Je ne dévoilerai pas le contenu de ce site à une personne mineure ou à une personne majeure non consentante. - Je consulte ce site depuis mon propre domicile et pour mon usage strictement personnel.
- Je ne considère pas que ce matériel puisse être offensant.
- Je ne pourrai, en aucun cas, poursuivre l'éditeur ou l'hébergeur de ce site ni les personnes ayant participé à la réalisation de ce site pour quelque raison d'ordre moral que ce soit.
- Je n'entre pas sur ce site avec l'intention de nuire.
- Je n'utiliserai, ne copierai ni ne transmettrai de quelque manière que ce soit le matériel contenu sur ce site et protégé par les lois du droit d'auteur et de la propriété intellectuelle.
- Je suis parfaitement conscient que si l'une au moins de ces conditions ne me convient pas et que j'entre malgré tout sur le site, je ne pourrai pas poursuivre l'éditeur du site pour quelque raison que ce soit.