Jordan Fox : seulement un clin d’œil, pas un retour à la porno !

Dans Acteurs porno, Entrevues

De passage à Montréal durant la 2e semaine d’avril, la porn star internationale Jordan Fox a participé à un tournage.  Cela faisait déjà huit ans que Jordan Fox n’avait pas mis les pieds à Montréal ! Rencontré dans un populaire resto-bistro du Village, Jordan Fox, un grand châtain blond au corps athlétique, discute de ses nombreux voyages et de sa carrière. Sous la direction de Marko Lebeau (MenofMontreal.com), qui est passé à l’arrière de la caméra, Jordan Fox a tourné, entre autres, avec les acteurs québécois William Seed et Pierre Fitch (PierreFitch.com).

RidleyDovarez.com, Sketboy.com, YoungBastards.com ou Cazzofilm.com ne sont que quelques-uns des studios pour lesquels Jordan Fox a été engagé pour des scènes tournées en France, en Allemagne et ailleurs en Europe, principalement. Il y a trois ans, Jordan Fox faisait une pause de la porno et était retourné aux études. Cette scène pour le studio Men.com est donc pour lui un premier tournage depuis un bon bout de temps…

Voici donc l’entrevue réalisée avec Jordan Fox il y a quelques jours à peine pour Monzip.com.

Bonjour Jordan ! Cela fait huit ans maintenant que tu n’avais pas mis les pieds à Montréal, qu’est-ce qui a changé depuis ce temps-là ?

Jordan Fox:

Bonjour ! Oui lors de notre première rencontre en 2010, ici à Montréal, j’étais encore un jeune acteur débutant… J’avais d’ailleurs fait la couverture de ZIP avec le titre «Vedette Européenne montante»… Il faut croire que cela m’a porté chance car ensuite ma carrière s’est envolée… Les années qui ont suivies j’ai gagné des prix comme, entre autres, le «Best Actor», aux Hustlaball Awards (de Berlin). J’ai enchaîné les tournages, fait beaucoup de shows, participé à divers projets : documentaire pour la télévision, un rôle au cinéma, participation à des foires de l’érotisme, juré dans une télé-réalité gay pour Pink TV en France, lancement d’un Poppers à mon nom, etc., des expériences diverses qui expliquent que j’ai été très occupé en Europe et j’ai un peu délaissé l’Amérique du Nord.

 

Tu avais vraiment fait une pause de la porno depuis trois ans ?

 En 2015, j’ai commencé à me lasser de cette vie. Il y avait toujours plus de propositions. Mais enchaîner les tournages, faire des tournées de shows, cela veut dire aussi être loin de chez soi, loin de son entourage… J’ai commencé à me poser beaucoup de questions et à privilégier mon bien être personnel à ma carrière. Après avoir consacré sept années à la porno, j’ai choisis de penser à moi. J’ai donc tout arrêté, supprimé mon blog et mon compte Twitter. Une vraie libération de vivre pour moi et non plus pour exister dans le regard du public. J’en ai profité pour m’ouvrir à d’autres choses, le yoga, le véganisme, apprendre la bienveillance… C’est bien loin de l’univers porno! J’ai aussi repris mes études, j’ai fait un baccalauréat en tourisme et, aujourd’hui, j’ai un travail et une vie stable. Surtout, je suis heureux.

 

Tu as joué pour Men.com avec Pierre Fitch, William Seed et d’autres encore ! Raconte-nous un peu comment cela s’est passé ?

Oui c’est la première fois que je travaillais avec des acteurs canadiens et on ne s’est pas ennuyé ! William Seed est clairement la nouvelle superstar de la porno gaie. Non seulement il est très beau, mais en plus il est hyper sympa ! C’était super de travailler avec lui. J’ai aussi tourné avec un jeune acteur canadien très prometteur, Thyle Knoxx, un bottom vraiment très sexy et agréable, un des meilleurs culs que j’ai fourré dans ma carrière et un garçon très gentil en plus. Un bon souvenir.

 

Quelle est la différence entre un tournage au Canada et en France (ou en Europe) ?

En Europe, j’ai travaillé avec beaucoup de studios donc, chacun a une manière différente de s’organiser. Mais je dirais que ici la porno est plus scénarisée, il y a un script. en Europe, on laisse un peu plus de place à l’improvisation. Mais je sais m’adapter, alors l’une comme l’autre me vont bien, tant que je tourne avec de beaux mecs !

 

Est-ce que cela mènera éventuellement vers d’autres collaborations avec Men.com et Marko Lebeau (le réalisateur) ?

Le tournage de mes scènes s’est bien passé oui, donc pourquoi pas retravailler avec Marko pour Men.com ? Oui, avec plaisir. Et puis ce sera l’occasion de revenir au Canada, ce beau pays que j’aime tant, il me reste beaucoup à découvrir ici. C’est sûr, je n’attendrai pas huit ans pour revenir ! (large sourire)

 

Malheureusement, de ce côté-ci de l’Atlantique, on connaît très mal la porno française et européenne – à part peut-être Bel Ami ou le défunt Cadinot – quel est l’état, d’après toi, de la porno gaie en Europe ?

En Europe, il y a beaucoup de studios, mais ils sont souvent assez petits et donc souffrent plus de la crise de la porno à cause d’Internet. Il y a pourtant de très bons studios qui font des vidéos de qualité, par exemple sur le théme des twinks

(French Twinks.com), du fetish sneaker (Sketboy.com) ou très hardcore (Cazzofilm.com, YoungBastards.com).

 

Dans une de nos conversations, tu me disais que Barcelone est devenue la «capitale» de la porno gaie en Europe. Est-ce que tu peux nous en dire plus et nous donner des exemples ?

Beaucoup de studios viennent organiser des tournages à Barcelone car il y a là beaucoup de beaux mecs. Et certains studios sont basés là maintenant alors qu’il n’y en avait pas il y a à peine quelques années, comme Fuckermate.com et TimTales.com. Barcelone est devenue au sens large la capitale gaie de l’Europe.

 

D’où vient cette passion des voyages ?

Je crois que depuis tout petit j’ai toujours eu en moi le sens de la curiosité et l’appétit de la découverte. J’adorais explorer de nouveaux endroits : rues, forêts et, plus tard, cela s’est transformé en amour des voyages… Adolescent, je partais déjà pendant les vacances avec juste un sac à dos… J’aime l’aventure. Il y a tant de pays et de villes que je rêve de découvrir…

 

Est-ce que tu penses revenir à la porno de manière plus soutenue ?

Non! Ce n’est pas un «comeback», seulement un clin d’oeil. Aujourd’hui, je suis bien dans ma vie et mon travail, je n’aimerais pas revenir à la porno à plein temps comme avant. Mais faire un show ou un tournage de temps en temps, de manière occasionnelle, pourquoi pas ! La porno est pour moi désormais un hobby bien plus qu’un métier. Je ne cours plus après la gloire. Je le fais pour le plaisir et c’est encore meilleur !

 

Merci pour cette belle rencontre Jordan et au plaisir de se revoir à Montréal !

Merci, c’est très gentil. Bises.

Entrevue avec Tom Faulk

Ryan Bones Un «Batman» à grosse batte !

Jordan Fox visite Montréal et reprend du service !

Vous pouvez aussi lire!

Les porn stars se rassembleront à Hollywood !

Si le HustlaBall Berlin se tiendra le 19 octobre, la 2e édition des Str8upgayporn Awards aura lieu le 21 octobre, à

Read More...

Les GayVN Awards 2019 : mises en candidatures ouvertes !

Décidément, la saison des remises de prix dans l’industrie porno gaie a bel et bien repris ! Après «The Real

Read More...

L’été d’Elian sur Corbin Fisher !

Elian a débuté pour Corbin Fisher (CorbinFisher.com) en début d’année 2018. Très prolifique, on peut retrouver Elian dans 16

Read More...

LAISSEZ UNE RÉPONSE:

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu

Avertissement !

«Vous entrez dans une zone réservée aux personnes adultes de plus de 18 ans. Les pages de cette zone contiennent des images et des textes s'adressant uniquement à un public adulte averti. Si vous êtes âgés de moins de 18 ans ou si la vision et/ou la lecture de documents à caractère sexuel entre hommes vous déplait, ne rentrez pas dans cette zone et cliquez sur« NON ».

En cliquant sur « OUI », vous confirmez être âgé de plus de 18 ans et être conscient d’entrer dans une zone adulte. Vous acceptez les conditions suivantes :

- Je n’accède pas à ces pages depuis un pays qui interdit la présentation de documents à caractère sexuel ou homosexuel.
- Je ne dévoilerai pas le contenu de ce site à une personne mineure ou à une personne majeure non consentante. - Je consulte ce site depuis mon propre domicile et pour mon usage strictement personnel.
- Je ne considère pas que ce matériel puisse être offensant.
- Je ne pourrai, en aucun cas, poursuivre l'éditeur ou l'hébergeur de ce site ni les personnes ayant participé à la réalisation de ce site pour quelque raison d'ordre moral que ce soit.
- Je n'entre pas sur ce site avec l'intention de nuire.
- Je n'utiliserai, ne copierai ni ne transmettrai de quelque manière que ce soit le matériel contenu sur ce site et protégé par les lois du droit d'auteur et de la propriété intellectuelle.
- Je suis parfaitement conscient que si l'une au moins de ces conditions ne me convient pas et que j'entre malgré tout sur le site, je ne pourrai pas poursuivre l'éditeur du site pour quelque raison que ce soit.